Zazon dans le métro : sa vie est un spectacle !

Les Inrokuptibles n’ont pas hésité à la présenter comme le personnage le plus ébouriffant de la télévision française. Comme Zazie, l’héroïne de Louis Malle, elle croque la vie avec une délicieuse impertinence, comme Sacha Baron Cohen, elle ose absolument tout dans ses happenings, mais la comparaison s’arrête là : Zazon est encore bien plus déjantée !

zazon-560-blancTotalement décomplexée et terriblement attachante, elle appartient à la nouvelle génération des humoristes qui se sont révélés sur Canal, et qui ont su surfé sur l’avènement de la TNT et des réseaux sociaux. Sa marque de fabrique : ne rien s’interdire, jouer de sa féminité, rire des névroses d’une éducation libertaire post soixante-huitarde, et aller jusqu’à bout d’elle-même pour se livrer sans retenue dans sa passion pour la comédie. Zazon souffre d’une addiction : «j’ai  besoin de créer pour m’éclater», sa vie est un spectacle !

Mi-ange, mi-démon, Zazon déchire sa mère et vous invite à la réflexion

Zazon a commencé par des études cinématographiques et a suivi différentes formations théâtrales à Paris et à Los Angeles. De retour en France, elle invente le personnage de Zazon dans le métro, puis se fait connaitre à la télévision dans « Nous ne sommes pas des anges de Maïténa Biraben sur Canal+ ». Vont ensuite s’enchainer de multiples expériences télévisuelles avec des séries qu’elle écrit, réalise et interprète : Are you Bouddha ?, Miss Green sur France 4, Zazon cherche un garçon, sur June et Zazon dans la surface de réparation, sur Orange Sport…

Une bonne dose de talent et surtout beaucoup de travail : Zazon a multiplié depuis le début de sa carrière les projets comme les provocations : caméras cachées, spectacles, web séries, émissions télé, courts-métrages, téléfilms et longs-métrages.
Aujourd’hui, son actualité se partage entre le « Vinvinteur » sur France 5, le « Elisabeth show » pour Allo Ciné, de nouvelles caméras cachées et autres projets sur la chaine Chérie 25 et bien sur « Zazon déchire sa mère », son premier one-woman-show qui vous embarque dans un univers déluré, inspiré par une éducation dans laquelle ses parents qui étaient ses meilleurs potes lui autorisaient tous les interdits. Je vous conseille sans modération ce spectacle : drôle, furieusement original, voire divinement jubilatoire, on en ressort avec le sourire, et interpellé par son rôle de femme azimutée dont l’audace n’a pas de limite. Comme un bon livre ou un film qui vous marque, le show continue bien après sa prestation : c’est ce qui distingue les artistes que l’on aime, ils vous invitent à la réflexion ; et pour Zazon, il pourrait s’agir d’une forme de thérapie qu’elle nous fait partager. Attention âmes trop sensibles, s’abstenir.

Zazon et le PPDA : la chanson anti-dépression

« A Paris, il fait gris, les gens se prennent pour la pluie.. », sa dernière illumination est une chanson intitulée le PPDA, le Plan de Prévention Anti-Dépression, un concept participatif qu’elle propose sur la chaîne « Rendez-vous à Paris » ou elle invite les internautes à danser sur sa choré. Et voila de nouveau Zazon dans le métro à quémander des calinous et à promouvoir son hymne à la joie auprès de voyageurs souriants ou effrayés par cet ovni.
Si elle ne s’arrête jamais, elle poursuit néanmoins un objectif : « …j’ai remarqué qu’à Paris on faisait pas mal la gueule alors j’ai eu envie d’écrire une petite chanson pour lutter contre la mauvaise ambiance généralisée… ». Ce message s’adresse aux « râleurs, aigris, déprimés et personnes de mauvaise humeur … » et à voir la tête de certains passagers, un décalage très amusant en soi, ce n’est pas gagné pour tout le monde – 🙂 . Mais peu lui importe, c’est aussi un défi qui la motive : « J’ai écrit les paroles, fait appel à des professionnels pour la musique et l’ensemble participe à une démarche qui correspond à ma philosophie ». Le principe semble avoir été compris, et l’intéressée s’apprête à diffuser la compilation des nombreuses vidéos qu’on lui a envoyées.

Son public la découvre et l’accompagne sur internet et les réseaux sociaux

A son image, nombreux sont les artistes qui interagissent désormais avec leur public sur les réseaux sociaux. Repérée par ses excentricités sur Internet, Zazon en a vite compris les enjeux : en 2006 elle crée son blog vidéo, qui est élu vidéo Blog d’or (devenu depuis zazon.fr/). C’est grâce à ce blog que France 4 la découvre et elle devient la perturbatrice de l’émission Toutaz en 2008. C’est aussi grâce à au buzz de ses vidéos qu’elle rencontre Vinvin avec qui elle collabore depuis avec succès.
Pourtant, Zazon n’est une geek pur sucre, mais elle avoue avoir un petit faible pour Twitter (@zazon_fr), une corde de plus à son arc pour s’exprimer, se faire connaitre et échanger avec une audience qui peut réagir à ses fantaisies.
Son avenir ne sera pas forcément une comédie : « je m’intéresse à tout, je ne suis pas figée dans une case ». Elle pourrait s’investir dans des rôles dramatiques si de belles propositions lui étaient faites. L’une de ses ambitions serait de pouvoir un jour réaliser ses propres films et elle a déjà adapté pour le cinéma son show « Zazon déchire sa mère ». Un joli programme, on attend avec impatience la suite. 

Son spectacle « Zazon déchire sa mère » se poursuit 
Tous les mardis et mercredis à 19 heures, au théâtre Bô Saint-Martin, 19 Boulevard Saint-Martin, 75003, Paris : http://www.billetreduc.com/60897/evt.htm

Zazon drague …

Zazon en speed date politique

Zazon au fou du roi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :