J’ai fait un rêve : l’arrondi solidaire

j'ai fait un rêveUn blog sert à véhiculer ses idées et ses convictions, parfois ses rêves. Celui dont je vais vous parler n’a rien à voir avec les réseaux sociaux, le monde de la télévision, ou les nouvelles technologies, des univers que j’apprécie et qui sont les vecteurs de mes communications. Il s’agit de l’arrondi solidaire, une idée simple qui me taraude l’esprit depuis quelques temps. Votre avis m’intéresse.

caisse2

Vous faites des courses dans un magasin. Au moment de régler, la caissière vous demande : « vous arrondissez ? »

L’arrondi solidaire : lors de vos achats, quelques centimes sont reversés à une cause d’utilité publique

Il fallait bien que je trouve un nom pour désigner ce rêve: ce sera l’arrondi solidaire.

Imaginons une situation de tous les jours : vous êtes dans une pharmacie, un supermarché, à la FNAC, etc, vous achetez un ou plusieurs produits. Une fois à la caisse, la somme à débourser est rarement un chiffre rond. Par exemple, votre facture s’élève à 25 euros 67 centimes et l’employé du magasin vous demande si vous acceptez d’arrondir, c’est à dire de payer 26 euros et de laisser les 33 centimes de différence à destination d’une cause solidaire. En voici donc le principe, un geste qui nous impliquerait ou pas au quotidien en fonction de notre humeur, et de notre bon vouloir, en fonction de l’état de notre bourse ou d’une actualité personnelle qui nous amènerait à faire preuve de générosité. Parce qu’il fait beau, parce qu’on vient de croiser un SDF, parce qu’on a le temps d’y penser, parce que notre coeur se manifeste.

Dans mon cas, je fais des courses, alimentation, culture, loisirs, santé, etc, plusieurs fois par semaine, et je pense que je me laisserais facilement tenter par l’arrondi solidaire tous les 3 ou 4 achats, laissant quelques centimes par ci, par là, au final quelques dizaines de francs ou plus par an, qui multipliés par des millions d’actes de consommations par les clients que nous sommes, constitueraient un petit pactole. Que représente 10, 20, 30, 40, ou 50 centimes, abandonnés de temps à autre, dans notre quotidien, assurément un acte sans douleur. Une question à mettre en perspective avec d’autres habitudes : combien laissez-vous de pourboire lorsque vous allez boire un café, prendre un verre ou déjeuner au restaurant ?

L’arrondi solidaire n’est qu’une réflexion posée sur un blog. Le monde de l’entreprise pourrait lui donner corps, un rôle légitime.

Pourquoi une telle idée ? Parce que c’est possible !

restos

On a tous envie d’agir pour rendre notre société plus juste, plus généreuse, plus solidaire, et j’admire les bénévoles qui s’investissent pour tel ou tel organisme, institution caritative et association de quartier, chaque geste est précieux. Mais l’argent reste le nerf de la guerre et la récente baisse de subventions européennes n’est pas une bonne nouvelle. Les relais alimentaires sont les premiers à en souffrir. Les subventions baissent alors que le nombre de foyers bénéficiaires augmente : triste réalité, il faut trouver des solutions alternatives pour parer à ces restrictions, inventer des financements intelligents, alors m’est venu ce rêve d’arrondi solidaire.

En rédigeant ce billet, je ne peux m’empêcher de penser aux Restaurants du Coeur et à son fondateur, Coluche : ce mec est une star, il a illuminé ma vision de la solidarité car il a réussi à transformer un « rêve » né d’une révolte en réalité, fédérant artistes, décideurs, opinion publique. Il nous a communiqué sa force, il nous a ouvert les yeux et nous a montré que tout était possible. D’une idée simple, il a érigé une institution qui perdure et posé les bases d’un cycle de générosité d’une noblesse infinie.
Qu’aurait pensé Coluche de l’arrondi solidaire, il n’est plus là pour nous le dire, et personne ne pourra le remplacer !
Pourtant il faut des moteurs pour donner vie à toute idée, et à mon sens, c’est au monde de l’entreprise de prendre le relais, et les grandes marques de distribution auraient un rôle exceptionnel à jouer.

Posons-nous la question : si cette idée était portée par une personnalité de premier plan, notre regard ne serait-il pas différent ?

L’arrondi solidaire, OK et maintenant on fait quoi ?

clavier2

Je suis certain que ce type d’initiative a sans doute été lancé par d’autres mais une longue séance de « googlelisation » ne m’a pas permis de trouver d’exemples concrets de mise en pratique. Sur le principe, le projet peut paraître séduisant mais j’ai bien conscience qu’il faudra, au départ, des moyens humains et financiers pour pouvoir implémenter ce dispositif dans les systèmes informatiques et comptables, et bien sûr au coeur des logiciels de caisse des entreprises concernées avec toutes les garanties de contrôle qui s’imposent. Ensuite, communiquer et convaincre le grand public. La tâche n’est pas aisée mais il n’existe aucune barrière technique : c’est d’abord une question de volonté.
L’idéal serait de pouvoir engager une expérience pilote en s’appuyant sur le sponsoring d’un des grands distributeurs français : Leclerc, Auchan, Carrefour, etc.

Pour conclure, allons jusqu’au bout de ce rêve et imaginons qu’une personnalité d’envergure nationale puisse promouvoir « notre arrondi solidaire » auprès des sphères médiatiques, politiques et entrepreneuriales. Un ambassadeur à l’instar de Martin Hirsch, ancien président d’Emmaüs France et de l’Agence nouvelle des solidarités actives, dont les valeurs et le parcours font sens dans ce contexte.
Si cette idée était portée par une personnalité de premier plan, notre regard serait sans doute bien différent et des portes s’ouvriraient plus facilement : ce billet n’est donc qu’un point d’entrée que je vous invite à relayer. D’avance merci pour votre partage.

Comments

  1. L’arrondi existe déjà dans les banques, mais il n’était pas forcément solidaire au départ :
    en 2006, c’est Keep The Change de Bank of America (http://www.marketing-banque.fr/blog/2006/09/keep_the_change.html),
    en 2008 LCL l’imite avec system’epargne (http://www.marketing-banque.fr/blog/2008/03/keep-the-change.html),
    plus récemment, BNPP rend l’arrondi solidaire (http://www.bnpparibas.net/banque/portail/particulier/Fiche?type=folder&identifiant=Dons_aux_associations_et_fondations_20050323101656) mais c’est uniquement une fois par mois sur le solde du compte.

  2. Génial, Merci pour l’info et bravo aux banques qui l’ont initié !!! Vous pourriez peut-être nous aider à propager cette idée auprès des grandes entreprises de distribution…

  3. « L’arrondi solidaire » n’est plus un rêve mais une realité largement répandue à l’etranger : Mexique, Chili, Allemagne, nous travaillons depuis 4 ans sur le sujet de ce que nous appelons plus largement la générosité embarquée – cette idée de proposer une opportunité de don dans les transactions du quotidien……factures, salaire, tickets de caisse,….

    En France l’arrondi sur salaire est déjà en place dans une 10 d’entreprises pour et pour la caisse c’est pour bientôt….

    N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus….

    Et merci de contribuer à faire véhiculer cette idée !

    Pour en savoir plus:
    http://www.microdon.org
    http://www.franceinfo.fr/economie/initiative-france-info/le-microdon-des-centimes-pour-changer-le-monde-632661-2012-06-01

  4. Pas mal de boutiques en lignes proposent ça, par exmple godaddy.com est un peu fouilli et agressive mais efficace.

  5. Incroyable, comme le souligne Roland Andre (@rolandesp) : « C’est super les réseaux sociaux ». Publié vendredi soir, ce billet a déjà généré de nombreuses manifestations d’intérêt, à tel point que nous avions déjà convenu d’un rendez-vous de travail avec quelques twittos (et le groupe grandissait sans cesse), qui m’avaient contacté en off, pour étudier la faisabilité et aller plus loin, des entrepreneurs et dirigeants d’entreprise avec des connections dans le monde de la distribution, ce qui est un must, une clef d’entrée !
    Plus encore, Eric de Bellefroid (http://www.linkedin.com/profile/view?id=4013394&goback=) vient de créer sur LinkedIn un groupe « l’arrondi solidaire », je ne peux que me réjouir d’un tel élan de solidarité.
    Et voila que des nouveaux commentaires nous informent que cette réalité est déjà en place sur internet, au sein des banques, des entreprises, ou en cours d’étude pour les caisses. C’est génial, et un immense Bravo à ceux qui y ont pensé -:)

    Monsieur MicroDon, pourriez-vous nous informer de l’état d’avancement de votre projet ? Cela semble totalement en phase avec l’arrondi solidaire. Quel sera le nom de l’initiative, comment allez-vous l’implanter ? On peut avoir l’info, entrer dans la boucle, vous apporter notre contribution ?
    Contactez-moi si vous le souhaitez (hrimbaud@hotmail.com), cette idée est tellement belle et on va continuer à la relayer sur les réseaux sociaux, et plus encore. Coluche serait heureux -:)

  6. Bonjour,
    Merci pour ce bel article ! Je suis responsable des relations presse de Tookets (www.tookets.com), une monnaie associative et solidaire qui a la particularité d’être émise par les entreprises (banques, secteur de la distribution, etc.). Tookets permet aux clients ou aux collaborateurs de ces entreprises de participer activement au choix des associations à soutenir par ces entreprises. Tookets propose déjà des programmes d’ »arrondis solidaires » notamment sur ce que l’on appelle les rompus de salaires. Ainsi le Crédit Agricole Pyrénées-Gascogne a mis en place un programme générateur de Tookets par lequel ses salariés décident de donner leurs rompus de leurs salaires à l’association de leur choix parmi la liste des associations de leur territoire. La même initiative existe sur les livrets sociétaires rémunérateurs d’intérêts et de Tookets puisque les arrondis peuvent là aussi être reversés par les clients aux associations de leur choix. Une belle initiative pour promouvoir le don et la solidarité de proximité. N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez de plus amples renseignements, ce sera avec plaisir ! Bien à vous, Clara Moreno

Trackbacks

  1. […] suis tombée au hasard de mon surf sur cet article paru sur le blog http://lebienveilleur.com fort intéressant concernant « l’arrondi […]

  2. […] un précédent billet, le blog Marketing-Banque nous précisait que l’arrondi existait déjà dans les banques, mais il […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :